Interview de Star club en Mai 2003

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Interview de Star club en Mai 2003

Message  christelle administrateur le Dim 16 Mar - 22:20

"Je ne suis pas un homme à femmes"

Il a été choisi par Gérard Presgurvic pour incarner Rhett Butler dans la comédies musicale "Autant en emporte le vent". Il s'appelle Vincent Niclot et retenez bien son nom, les filles, car, d'ici quelques semaines, vous ne pourrez plus vous passer de son sourire craquant, de son charme irrésistible et de sa voix envoûtante. Rencontre au 30e étage d'un palace parisien pour être encore plus près du ciel.

Tu pourras admirer Vincent dans "Autant en emporte le vent" à partir du 30 septembre au Palais des Sports de Paris ... En attendant, il fait beaucoup de télés pour promouvoir l'album.

Salut Vincent ! Ca fait quoi d'incarner l'un des personnages cultes de la littérature et du cinéma américains ?

Ca fait peur évidemment, mais, en même temps, c'est un gros pari à relever. Je ne pensais pas que ça représenterait une telle somme de travail. Tous les jours, on suit des cours de comédie, de chant et de danse. Je ne vois pas le temps passer. (rires)

Comment décrirais-tu Rhett Butler à ceux qui ne le connaissent pas encore ?

C'est un personnage intemporel, anticonformiste et en avance sur son temps ; un héros et, en même temps, un antihéros. Il ne se la raconte pas. Gentleman et roublard, c'est une bonne définition de Rhett. Je suis un peu comme ça, moi aussi.

Quelles sont les grandes différences entre lui et toi ?

Rhett est un mec un peu macho, du moins jusqu'à ce qu'il rencontre Scarlett. En fait, c'est un grand consommateur de filles. Un beau gosse qui profite de la vie. Moi, je ne suis pas un homme à femmes. J'ai trop de respect pour elles.

La liberté est le thème principal d'"Autant en emporte le vent" ?

Oui, la liberté au sens large. C'est le combat d'un peu tous les personnages. C'est pour cette raison que le deuxième single, après "Tous les hommes", s'appelle "Libres". Outre Scarlett, qui lutte pour sa liberté de femme, "Autant en emporte le vent" parle aussi du racisme et de l'abolition de l'esclavage.
Comment as-tu décroché ce rôle mythique ?

J'ai entendu qu'il y avait une audition et j'ai envoyé mon dossier comme n'importe quel débutant. J'ai caché ma participation à "Roméo et Juliette", car les producteurs ne voulaient que de nouveaux visages. Le casting a commencé en juillet 2002 et je n'ai eu la réponse définitive qu'en février 2003 ! Tu imagines ?

T'es-tu préparé à la célébrité ?

Non, ça me fait peur. Évidemment, être artiste signifie avoir un ego différent des autres, avoir besoin d'amour et de reconnaissance, mais, pour moi, tout ça devrait pouvoir s'arrêter à la fin du spectacle. Avec "Autant en emporte le vent, ce ne sera pas forcément possible.

Quel est ton plus beau souvenir depuis le début de cette aventure ?

Le soir où l'on m'a annoncé que j'avais ce rôle. J'étais chez moi, l'attente me semblait insupportable. Vers minuit, Gérard Presgurvic m'a appelé et m'a demandé de venir le rejoindre. A partir de ce moment-là, j'ai été pris dans un tourbillon et tout s'est enchaîné très vite. J'ai signé un contrat de 2 ans. Donc, si tout se passe bien, je vais être Rhett Butler jusqu'en 2005, et j'en suis vraiment très heureux.

Quelles sont tes chansons préférées dans "Autant en emporte le vent" ?

Il y en a tellement... J'adore "Putain", "Ma terre" et "Libres", le duo.
De quelle star aimerais-tu avoir le parcours ?
Frank Sinatra, George Michael et Robbie Williams. J'admire leur talent et leur classe naturelle. J'aimerais devenir une sorte de crooner français.

Es-tu un garçon plutôt romantique ?

Je crois oui. Romantique et fidèle.

Que changerais-tu en toi si tu avais une baguette magique ?

Mes mains, car je les déteste. (rires)

Qui as-tu le plus envie d'épater en faisant ce métier ?

Ca va peut-être te paraître stupide, mais c'est surtout moi que j'ai envie de bluffer. Je doute constamment, alors, à chaque fois que je fais quelque chose qui marche, ça m'épate !

Quelle est la chose que tu fais avant de te coucher ?
En ce moment, j'ai une grande affiche d'"Autant en emporte le vent" en face de mon lit et, tous les soirs, je remercie le ciel pour ce cadeau qu'il m'a fait...

Qu'aurais-tu aimé apprendre à l'école ?

J'aurais adoré suivre des cours pour être capable de venir en aide aux victimes d'un accident. Aujourd'hui encore, je ne sais pas faire le bouche-à-bouche.

Quelle est ton expression favorite ?

Ca va pas être possible (rires)

Quel est ton principal trait de caractère ?

Je suis un fonceur. Genre tête baissée que rien ni personne ne peut arrêter, mais aussi un rieur farceur et joueur.

Quelle est la qualité que tu préfères chez un garçon ?

Ce que j'aime chez les garçons en règle générale, c'est cette forme de respect qui n'existe pas chez les filles. Cela se voit quand tu fais des castings. Alors que les mecs se serrent la main, les filles s'ignorent carrément...

Et celle que tu préfères chez une fille ?
J'aime leur féminité et leur douceur.

Chez les autres, quelle est la faute qui t'inspire le plus d'indulgence ?

Le manque de culture.

As-tu commis un acte dans ta vie que tu regrettes aujourd'hui ?

J'étais avec un copain et une copine en vacances. On a failli faire dérailler un train ! Et, Dieu merci, on a vu qu'on allait trop loin et qu'il était temps d'arrêter ! J'aurais pu avoir des regrets lourds à porter...

Ta définition du bonheur ?

Faire tout ce qui est en notre pouvoir pour rendre la vie belle à ceux qu'on aime.

C'est également ta devise de vie ?

Oui, même si j'aime bien aussi la règle des mousquetaires : Un pour tous, tous pour un !


LE SAVIEZ-VOUS ?

- Vincent a un frère prénommé Stéphane.
- Côté loisirs, il aime les jeux, les soirées et les voyages, il a d'ailleurs visité beaucoup de pays dont le Brésil, la Thaïlande, les États-Unis, les Caraïbes, le Maghreb, l'Indonésie...
- Côté sport, Vincent pratique la plongée sous-marine, le tennis et la musculation.
- Il apprécie les comédies musicales et a vu, à ce jour, "Les dix commandements", "Notre-Dame de Paris", "L'ombre d'un géant", "Tristan et Yseult", "Titanic" et "La cage aux folles".
- Vincent apprécie les fans tant qu'il n'y a pas de débordements dans sa vie privée.
- Si Vincent ne faisait pas ce métier, il aurait aimé être tennisman ou chercheur océanographe spécialiste des dauphins.
avatar
christelle administrateur
Admin

Messages : 60
Date d'inscription : 16/03/2008
Age : 33

Voir le profil de l'utilisateur http://vincentniclo-fans.forumperso.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum